Armée

Tracasseries militaires au sein des checks points à Beni : l’armée appelle les victimes à dénoncer et met en garde les auteurs

Suite aux multiples dénonciations des victimes et des forces vives du territoire de Beni pointant du doigt accusateur les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) qui se livrent à la tracasserie au niveau des certains checks points érigés sur l’axe routier Beni-Eringeti, l’armée met en garde les auteurs de ces actes et demande aux victimes de dénoncer cette mafia.

D’après le lieutenant Antony Mwalushayi, porte-parole des opérations Sokola 1 grand nord contacté par Marc Fimbo de la radio Okapi, il a dit n’est pas être au courant de cette situation mais a promis vérifier ces allégations pour que la hiérarchie militaire prenne des mesures qui s’imposent.

« Le secteur opérationnel Sokola 1 a érigé des checks points à travers Beni ville et territoire pour une mission exceptionnelle c’est-à-dire contrôler les gens suspects. Alors c’est qui se passe à Eringeti c’est une information que je vais vérifier le plus vite possible ; et si cette information est vraie, certainement je vous assure que nous allons prendre des mesures qui s’imposent. Les militaires qui sont au niveau des checks points ne sont pas autorisés à tracasser la population mais aussi ne sont pas autorisés à faire payer de l’argent aux passants ni aux véhicules », a déclaré le lieutenant Anthony Mwalushayi.

A lui d’ajouter que, l’état major operationnel est sur place à Beni et reçoit tout le monde pour recevoir les plaintes des cas de tracasseries commis par les militaires FARDC mais aussi des informations relatives aux opérations militaires qui se déroulent dans la région de Beni.

Muhindo Mathe

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

COVID INFO

LE SEUL VACCIN EST LA PREVENTION

Fermer