A la UnePolitique

Réforme électorale: Le coordonateur de cadre de concertation nationale de la société civile de la RDC a échangé avec les représentants des syndicats et corporations.

Après le leader de femmes, de jeunes et de confession religieuse, le coordonateur national du cadre, Me Patient Bashombe a échangé ce jeudi 06 août 2020, avec les représentants des syndicats et corporations notamment des magistrats, des médecins, architectes et de fonctionnaires.

Les discussions de cette rencontre étaient axées sur non seulement les réformes électorales mais aussi sur le défi de la gouvernance et de la paix en RDC.

« La problématique oui ou non de la CENI, la réforme de la CENI avant les élections, la question de la gouvernance même du pays qui cause trop de problèmes et qui répercute sur l’état de la nation et même de la viabilité de notre nation et aussi la problématique de la question du social et de la sécurité du pays. Il est question ici aujourd’hui qu’autour de ce cadre de concertation, d’échanger les avis. De manière unanime, il y a nécessité de procéder à la réforme de la CENI avant d’aller aux élections. La CENI est un organe qui doit être indépendant, c’est consacré par la constitution. (…) il est inconcevable d’avoir une CENI dirigée par les politiciens donc la première de réforme est de revoir la composition de la CENI qui doit être largement majoritairement dirigé par la société civile, la vraie et neutre » explique Dr Berthy Nsadi Fuene, Président de l’ordre national des médecins du Congo.

À noter que ce cadre de concertation nationale de la Société Civile de la RDC poursuit les consultations des différentes couches de la population et des masses ouvrières.

Jienel Kambala

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :