EconomieEn Province

Kasaï central : la SCED donne ses impressions sur le débat dialogue inter-congolais Dialogue Intercongolais réalisée par la Radio Okapi, le jeudi 20 août 2020, qui a mis, face à face, le Gouvernement provincial et la FEC, au sujet de la taxe conventionnelle pour la reconstruction de la Province du Kasai Central

La Société Congolaise pour l’Etat de Droit précise avoir suivi avec une attention soutenue la production de l »émission
Mais, bien avant ce débat, elle a eu en mains les correspondances musclées échangées entre les deux parties et postées sur la place publique.


Après avoir analysé les arguments de défense exhibés et les conclusions respectives des protagonistes, la SCED salue, avant toute chose, les valeurs démocratiques qui ont caractérisé ce dialogue à savoir: la liberté d’expression et d’opinion, la participation des citoyens à la gestion de la chose publique et la tolérance. Ce qui marque tout de même une avancée vers l’emergence de l’Etat de droit qu’elle s’est engagée à défendre et à protéger en RDC.
Cependant, quant au fond du débat, la SCED note malheureusement que le mal originel de cette convention n’a pas attiré la meilleure attention des codébateurs.


Il s’agit, en effet, de ce que la convention en elle même souffre d’un déficit remarquable des mécanismes efficients susceptibles de prévenir et , au besoin, de sanctionner l’inexécution ou l’exécution fautive des clauses par l’une des parties.


Pour maître Dominique Kambala Nkongolo son directeur, Cette convention ne comporte pas un dispositif efficace de contrôle interne et externe sur la gestion des comptes, ne fut-ce qu’à travers l’organe délibérant qui en est également signataire, mais placé véritablement hors jeu, dépourvu d’une quelconque responsabilité, mais dorloté par sa quote part à hauteur de 3% de la moisson.


Pour mieux faire, la SCED suggère tout simplement une modification de la convention en vue de combler les carences relevées ci haut et le contrôle parlementaire DGRKAC à la session de septembre.
Pour la Société Congolaise pour l’Etat de Droit » a déclaré le Bâtonnier Kambala dans une déclaration faite sur les réseaux sociaux.

Lushiku wa Lushiku

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer